Le 5ème jour

Le constat

L’accès à la culture et aux loisirs pour tous est l’un de nos objectifs majeurs. Nous faisons régulièrement le constat que moins de 10% des élèves en situation de handicap scolarisés à Paris ou en Ile de France profitent des offres culturelles de leur ville ou de leur région.

Les obstacles sont de diverses natures : inaccessibilité du cadre bâti, inadéquation entre les animations proposées et les spécificités liées aux handicaps, manque d’information…

Isolés, enseignants et éducateurs ne parviennent pas toujours à identifier les bons interlocuteurs et n’osent pas prendre le risque de sortir leurs élèves du rassurant cadre scolaire. Les classes d’élèves handicapés s’inscrivent rarement aux « classes découverte » organisées pour les élèves non handicapés.

Le principe

C’est pour renverser cette tendance que nous avons décidé de créer le « Cinquième Jour en 2003″, année Européenne du Handicap.
Nous avons donc créé un projet qui facilite la participation des élèves en situation de handicap à la vie culturelle de la capitale, tout en leur permettant de valoriser ce moment en le partageant avec d’autres enfants non handicapés.

A qui ce projet s’adresse-t-il ?

*Elèves de CLIS*, UPI*, SEGPA*, classes d’adaptation, Elèves des établissements sanitaires et sociaux, Elèves d’établissements scolaires de région parisienne intégrés dans les classes
*CLIS : Classes d’Intégration Scolaire ; *UPI : Unités Pédagogiques d’Intégration ; *SEGPA : Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté

Comment ça marche ?

Il se déroule sur 8 à 10 demi- journées échelonnées au cours de l’année scolaire. Au cours des premières séances, les élèves en situation de handicap découvrent un musée ou un site partenaire et préparent l’accueil d’une classe invitée d’élèves non handicapés pour la dernière séance. Lors de cette retransmission, les rôles habituels sont renversés. Les élèves handicapés deviennent guides pour la classe accueillie et transmettent leurs connaissances.

Quels bénéfices pour les enfants ?

– Favoriser l’accès des élèves en situation de handicap à la culture et aux loisirs en proposant des activités adaptées aux spécificités de chaque handicap
– Encourager les échanges entre élèves handicapés et non-handicapés
– Favoriser les situations de réussite des élèves handicapés
– Faire connaître l’offre culturelle et de loisirs des institutions parisiennes et d’Ile de France

Avec le recul et l’expérience acquise depuis 2003, nous pouvons dire que ce type de projet contribue à réduire les inégalités entre les enfants valides et en situation de handicap. Tous ont ainsi la possibilité d’accéder à la culture et aux loisirs et sont soutenus dans leurs efforts d’inclusion dans la société.
L’accueil de public handicapé dans les institutions culturelles et de loisirs est petit à petit amélioré et la perception des personnes handicapées évolue positivement.

Les musées et sites culturels partenaires

Le musée du Louvre, la Cité des Sciences et de l’Industrie, le Muséum national d’Histoire naturelle, le Centre des Monuments Nationaux (la Conciergerie et la Sainte Chapelle), le musée des Arts Décoratifs, le musée des Arts et Métiers, le musée Guimet, le musée du quai Branly.

Grain de sel

Objectif  et déroulement d’un projet de classe découvertes avec des élèves en situation de handicap et des élèves valides

L’originalité du projet est de faire partir une classe d’élèves en situation de handicap avec une classe d’enfants valides dans notre centre de classes et vacances du Pouliguen en Loire-Atlantique.

130710bAu cours d’un séjour de dix jours, les enfants se rencontrent, échangent et changent de regard sur le handicap. Ainsi les relations nouvelles se tissent au sein même de l’établissement scolaire mais aussi dans l’environnement social.

Les enfants découvrent ensemble le patrimoine culturel de Loire Atlantique. Les élèves en situation de handicap se spécialisent sur une des spécificités locales : les marais salants. Dans un premier temps les enfants visitent le musée des marais salants, se familiarisent avec le lieu et son contenu culturel. Ils apprennent ensuite à retransmettre leurs connaissances.

A la fin du séjour, les enfants en situation de handicap, forts de nouveaux savoirs, sont capables de devenir des guides. Ils retransmettent alors leurs connaissances à leurs camarades valides. De cette rencontre naît une nouvelle façon de percevoir le copain «différent». La richesse de l’échange prime sur le handicap.

Le THAC

Un Ticket Handicap Accélérateur de Culture

handicap_a_lecole2Ce projet est issu du séjour Grain de sel développé depuis de nombreuses années dans notre centre du Pouliguen (44). L’objectif reste le même, à savoir faire partir une classe d’élèves en situation de handicap avec une classe d’enfants valides dans un autre centre du réseau PEP. Par des activités ludiques et intégratives, les élèves handicapés transmettent leurs connaissances à leurs camarades valides.

Déroulement du projet

Il est établi sur une base de dix jours, temps minimum pour que les enfants puissent se rencontrer, échanger et changer de regard sur les enfants en situation de handicap. Ainsi les relations nouvelles se tissent au sein même de leur établissement scolaire mais aussi dans leur environnement social.

Ces projets intégratifs existent dans plusieurs centres en France

Les enfants découvrent ensemble le patrimoine local. Les élèves en situation de handicap se spécialisent sur une des spécificités locales. Dans un premier temps les enfants se familiarisent avec le lieu et son contenu culturel. Ils apprennent ensuite à retransmettre leurs connaissances.
A la fin du séjour, les enfants en situation de handicap se découvrent forts de nouveaux savoirs et capables de devenir des guides. Ils retransmettent alors leurs connaissances à leurs camarades valides. De cette rencontre nait une nouvelle façon de percevoir le copain « différent ». La richesse de l’échange prime sur handicap.
N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations ou pour que l’on vous aide dans sa réalisation.

Séjours adaptés

Depuis l’Année européenne des personnes handicapées en 2003, nous avons développé des activités de découverte à Paris et en province pour le jeune public, quel que soit son handicap. Ce service a obtenu le soutien financier de la Mairie de Paris et de la Région Ile-de-France, ainsi que de la Caisse d’Epargne et de la Fondation Ronald MacDonald.

sejoursadapteLes PEP proposent donc des séjours adaptés à chaque type de handicap. Que ce soit en classe de découverte ou en vacances, nous oeuvrons à favoriser le départ de tous les enfants et surtout leur permettre participation à une expérience enrichissante de séjour collectif.