sorties_culturelles01Les professionnels de l’animation, sensibilisés à l’accueil de public handicapé, expriment souvent un besoin d’accompagnement humain avant d’accéder à l’autonomie complète lors de sorties culturelles.

Aussi vaste et variée que soit l’offre culturelle parisienne, le besoin d’accompagnement adapté sur un temps de loisir (en dehors du cadre scolaire) n’est pas rempli. Bien que l’accessibilité reste une priorité affichée des acteurs culturels, cela ne permet pas toujours de toucher le public peu-habitué à fréquenter des lieux culturels de manière autonome, ni de rassurer les personnes accompagnant des jeunes en situation de handicap.

Aller au musée, partir à la découverte d’un quartier n’est pas naturel. Il faut en avoir l’envie, savoir comment s’y prendre. Une médiation est nécessaire dans ce cadre.

A qui s’adresse ce projet ?

projet_culturel

  • Très sollicités pour mener à bien l’intégration des enfants porteurs de handicap et très motivés, les animateurs manquent bien souvent de temps et d’assurance lorsqu’il s’agit de préparer des sorties extérieures en autonomie avec leur groupe hétérogène. Amenés à intégrer de plus en plus d’enfants handicapés, ou encore à travailler dans des centres à parité, ils ont d’une part peu connaissance des offres adaptées, et d’autre part besoin d’un accompagnement spécifique.
  • De même, à l’occasion de nos différents échanges avec les parents d’enfants handicapés, nous avons constaté que pour certaines familles, un accompagnement transitoire reste nécessaire, sans quoi la sortie semble insurmontable. S’occuper d’un enfant en situation de handicap, demande beaucoup de temps et d’énergie. Les parents expriment facilement leur besoin de soutien pour débuter une pratique culturelle avec leur enfant. Pratique culturelle qui pourra ensuite être relayée par les visites en autonomie adaptées de Musées en Liberté .

C’est pourquoi, nous avons mis en place le projet « médiation transitoire vers des sorties culturelles en autonomie avec des personnes en situation de handicap mental » actuellement en expérimentation.

Comment ?

Ce projet développe une offre pour amorcer une pratique culturelle, rassurer et impliquer familles et animateurs s’occupant des jeunes porteurs de handicap. Cet accompagnement sert de passerelle pour lancer la dynamique, désacraliser la pratique culturelle afin qu’elle puisse à terme être menée en toute autonomie.

Il sera bientôt également proposé en complément, un pôle de ressources sur l’actualité des offres adaptées pour les guider pas à pas vers une plus grande autonomie. Cette offre multiforme (accompagnement adapté et pôle d’informations) permettra de compléter les actions d’accessibilité culturelles déjà engagées, de manière adaptée, simple et gratuite.

Concrètement ?

Déroulé type de la médiation transitoire :

  • Adaptation et développement de l’offre
  • Proposition de 1 à 3 sorties culturelles: musées, découvertes de quartier, pour les animateurs volontaires des centres de loisirs ayant des enfants en situation de handicap dans leur centre.
  • Proposition de 1 à 5 sorties pour les familles avec enfant handicapé ayant peu d’habitude de pratique culturelle: médiation plus longue et élargie à d’autres sorties de loisirs (cirque, sorties nature, spectacles… )
  • Périodes : les sorties ont lieu le week-end et le mercredi, pendant les vacances scolaires et le temps périscolaire selon un calendrier prédéfini et / ou à la carte selon les disponibilités
  • Les inscriptions se font auprès de la médiatrice handicap des PEP75 qui relaie l’information auprès des écoles et des familles (par le biais des projets 5ème jour et Grain de Sel), auprès des animateurs, auprès de toute autre famille intéressée à pratiquer l’inclusion culturelle
  • Animation de la médiation transitoire
  • Evaluation de la prise d’autonomie au moyen de questionnaires remplis par les participants