Comment sensibiliser les enfants au développement durable ?

Florence Cornu PEP75

Florence Cornu, directrice du médico-social de l’association « Les PEP 75″

Sensibiliser les plus jeunes au développement durable, c’est l’un des engagements de l’association « Les PEP 75 ». Pour Florence Cornu, directrice du médico-social, il s’agit même d’une nécessité pour préparer nos citoyens de demain. Pédagogie, âge et réflexes à acquérir… Elle nous dit tout !

Pourquoi est-ce si important d’éduquer les enfants au développement durable ?

Parce que ce sont des citoyens à part entière. Ils devront protéger leur lieu de vie, la faune et la flore qui les environnent… Ce sont des enjeux universels !

Concrètement, comment procédez-vous pour les sensibiliser ?

Outre les gestes du quotidien qui doivent s’appliquer, nous disposons d’outils spécifiques dans nos centres comme  le « lombricomposteur » qui montre comment recycler les déchets ménagers, ou encore « la maison à insectes » pour l’intérêt et l’utilité des différentes espèces, par exemple les abeilles pour la pollinisation. Notre potager biologique permet également de sensibiliser les élèves à la flore et à ne pas utiliser d’insecticide.

Vous proposez également des ateliers … 

Oui. Nous les adaptons suivant le niveau des élèves et leurs programmes. Il y a de nombreux ateliers autour de la flore comme « tous fanes de légumes » qui apprend les différents usages de la plante ou encore des ateliers sur la faune forestière en lien avec l’ONF comme « les habitants des arbres », « la constitution de nichoirs » ou « Qu’y a-t-il sous nos pieds ? » qui permet d’appréhender le micro cosmos.

A quel âge faut-il les initier ?

Dès la maternelle ! Eduquer au développement durable c’est d’abord former aux gestes éco-citoyens qui sont simples à intégrer comme : éteindre la lumière lorsqu’on sort d’une pièce, jeter les détritus dans une poubelle, trier ses déchets, acheter avec très peu d’emballages…

Ils se sentent proches de la nature ? Des anecdotes ?

Dans le terrarium chaque enfant a donné un nom à un insecte qu’il s’est approprié. L’un d’entre eux est même reparti un jour avec un insecte dans sa poche pour ne pas le quitter. Le plus drôle, c’est qu’un groupe a donné le prénom de leur maîtresse à la poule la plus bavarde.

Pour quelles raisons votre association s’inscrit dans cette démarche ?

C’est notre fondement ! Reconnue d’utilité publique et complémentaire de l’école, les PEP75 sont là pour éduquer le citoyen de demain… et de le rendre acteur de son savoir et de sa vie. Or l’environnement est une question majeure.

Les enfants ont-ils réellement conscience des enjeux que vous évoquez ?

Bien entendu, à condition de prendre le temps de leur expliquer ! D’ailleurs, ils sont souvent plus impliqués que les adultes. Par exemple pour le tri des déchets ou pour la disparition des espèces, de leur habitat, ils sont très sensibles à ces problèmes. Il en va de même pour les modes de productions agricoles… Leur faire visiter une exploitation de poules élevées en batterie est souvent plus parlante que de leur faire la morale sur l’agriculture intensive.

Qui peut participer à vos ateliers ?

Toutes les classes, les centres de loisirs ou les enfants en colonie… Les familles aussi sont les bienvenues !

Pour tous renseignements : 01 47 34 00 10

 

Share Button